Passer au contenu

En marchant de Châteauroux à Argenton-sur-Creuse

Quinzième étape depuis Sens, dixième depuis Vézelay, quatrième de cette reprise de fin août. Une longue (38,5 km, dit Mapy) mais très jolie étape ; la plus belle depuis le début de la semaine.

La sortie de Châteauroux est beaucoup plus courte que son entrée, hier, même si j’oublie mes bâtons sur le comptoir de l’hôtel en payant, ce qui m’oblige à y revenir après un quart d’heure de marche. De toutes façons, les choses sont toujours plus agréables le matin, lorsqu’il fait frais et qu’on est dispos, que dans la chaleur et la fatigue du soir.

Au bout de la ville, on traverse un grand boulevard extérieur, une sorte de périphérique, et on trouve un chemin qui file à travers champs, Dans les buissons longeant la route d’un bourg traversé, une femme qui récolte des mûres me salue et me souhaite bon voyage.

J’entre ensuite dans la forêt, une grande et belle forêt que je traverserai presque en ligne droite, pratiquement jusqu’à Velles.

A un moment, je passe près d’un petit orvet.

A Velles, arrêt diabolo-menthe, puis nouveau départ.

Traversée d’une belle campagne remplie d’étangs où viennent des pêcheurs, de golfs, de fermes et de maisons. Près de l’une d’elles, un vieux tracteur coloré.

Partout, des jolies fleurs. Et à Yvernaud, je crois, deux ânes (des mulets, peut-être ?) prennent l’ombre le long d’une maison.

Il y a également là un épicier forain, l’Épicerie chavinoise, à qui j’achète une grande grappe de raisin. Heureuse initiative que celle du département de l’Indre qui a accordé une aide financière à cet artisan qui va ainsi de hameau en hameau.

Après Yvernaud, le chemin change de direction pour se rapprocher du cours de La Bouzanne le long duquel s’égrènent de magnifiques châteaux : La Chaise, Mazières, La Garenne du Roc.

Puis on quitte la vallée de la Bouzanne pour rejoindre Argenton.

Avant Argenton, c’est la très belle et très antique Saint-Marcel, à l’entrée de laquelle est érigée la chapelle Saint-Marcel et Saint-Anastase, qui commémore ce qui se passa ici au IIIeme ou IVeme siècle.

Saint-Marcel est un vieux village, et paradoxalement, c’est là que se trouvent les vestiges d’Argentorum, la ville antique qui donna son nom à Argenton.

Il possède une belle église affichant fièrement qu’elle est propriété de la République.

J’arrive enfin à Argenton et au camping Les Chambons, qui borde la Creuse, que je découvre. C’est un camping privé mais il est bien tenu et agréable. J’installe ma tente à coté de l’enclos servant de poulailler : demain matin, le coq pourra ainsi me réveiller.

Laisser un commentaire